Winter Woods : interview insolite, tendre et pleine de bonne humeur.

Interview de Catherine Bodart / Photos de Frédéric Beth et Sébastien Roberty

Le 29 février 2020, l’heure était à la fête et aux remerciements pour Winter Woods. CinqMille a eu le privilège de les interviewer au Delta, à l’occasion d’une grande soirée de release, pour la sortie de leur premier album « Rosewood ». On peut véritablement parler de « privilège » quand on sait qu’à l’annonce de ce concert, l’événement s’est vu afficher « complet » en 4 jours à peine! Depuis leur nomination récente aux Décibels Music Award, le groupe ne cesse de poursuivre son ascension vers la cime! Durant le concert, ils nous ont annoncé qu’une tournée européenne se profilait pour eux! Que de projets! De notre coté leur succès ne changera rien! Ils font partie de nos chouchous namurois et on continuera à les soutenir!

De droite à gauche: Maximilien Toussaint (Voice – Guitar),
Adrien Pestiaux (Keys – Violin), Mathieu Hébette (Drums),
Baptiste Burton (Double Bass), Corentin Libioulle (Banjo).

Crédit Photo : Frédéric Beth

CinqMille: Salut à tous, je vous ai concocté une interview un peu particulière aujourd’hui pour le magazine Cinqmille.

Winter Woods: Bonjouuur Cinqmille (en choeur) et merci pour le soutien!

CM: Pour nos lecteurs qui voudraient en savoir plus sur votre histoire et votre parcours, je les invite à lire ou relire l’article d’Emile Malburny : « Winter Woods: du tremplin au premier album »

Crédit Photo : Frédéric Beth

Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous proposer quelque chose d’insolite, un peu à l’image du show rempli de surprises que vous nous avez offert. Je vous donne à chacun un objet et l’idée, c’est de me dire en quoi cet objet ressemble à votre concert de ce soir.
Je vais commencer histoire de vous donner un exemple. Pour moi, l’objet que j’ai en main ressemble à votre concert parce qu’il me fait penser à une bouteille de champagne et aujourd’hui c’était ça, péter le champagne, célébrer votre album et votre ascension avec un public fidèle et heureux. C’était génial, j’ai vraiment adoré!

Crédit Photo : Sébastien Roberty

WW: Oh trop bieeen!!

Maximilien Toussaint: Pourquoi cette petite boite en métal ressemble à mon concert de ce soir ? Parce que c’est personnel, c’est original et ça cache des trésors…

Adrien Pestiaux : Ce petit coffre en bois symbolise le concert de aujourd’hui parce que c’est une boite à rêve. Ce soir pour nous, c’est énormément de rêves qui se sont réalisés et c’est génial!

Mathieu Hébette : Moi vous m’avez donné le meilleur objet du monde: un pin’s! Je vais le mettre là sur mon coeur, d’ailleurs sur le pin’s, il y a plein de coeurs. Aujourd’hui et sur toute la semaine qu’on a vécu en résidence, c’était ça, du coeur. C’est le symbole de tout l’amour qu’il y a eu, celui de l’équipe des techniciens, de la régie, entre nous. On l’a concrétisé, on l’avait rêvé vraiment… Je pense que l’amour était là ce soir dans la salle du Delta. C’était énorme, c’était vraiment énorme…

CM: Merci beaucoup!

Baptiste Burton: Moi j’ai un petit étui en nacre. Cette petite boite c’est le concert d’aujourd’hui. Cette petite boite elle contient des clés. Ces clés signifient l’avenir, nos futurs concerts. On s’est tellement donné pour ce show qu’on a envie de continuer comme ça, d’aller toujours plus loin et de faire des belles choses.

Corentin Libioulle: Cette pochette représente bien le concert de ce soir parce qu’elle est pleine de couleurs, et surtout pleine de surprises!

Crédit Photo : Frédéric Beth

CM: Merci à tous, c’est un plaisir de partager votre enthousiasme et de voir que vous êtes pleinement conscients d’être en train de vivre un rêve!

WW: Oui c’est clair!

CM: C’est pas tout à fait fini… maintenant, je vous demande de garder le même objet et de me dire en quoi cet objet vous ressemble.
Voilà, comme tout à l’heure, je commence pour vous donner un exemple. Cet objet me ressemble… non pas parce qu’il est coincé… (rires parce que trois dès sont coincés dans le goulot de la petite bouteille) ! Mais parce qu’il a un coté joueur! A tout instant, je peux relancer les dés, tout rejouer, laisser les dés décider de mon sort!

Maximilien Toussaint: Ok. Cet objet me ressemble parce que de prime abord on sait pas trop quoi en faire et puis finalement avec un tout petit peu de pression il s’ouvre ! (rires)

Crédit Photo : Frédéric Beth
Crédit Photo : Sébastien Roberty

WW: Oh c’est beau!

CM: C’était magnifique!

Maximilien Toussaint: Et c’est moi qui écrit les textes ou pas ! (rires)

Adrien Pestiaux : Moi, cet objet me ressemble parce que sous l’apparence rigide et parfois fermée se cache beaucoup d’amour.

Crédit Photo : Frédéric Beth

WW: Alleeez! (rires)

Mathieu Hébette : Alors, moi cet objet me ressemble parce qu’en façade il y a des coeurs et derrière des grelots!

CM: Tu tintes et tu grooves!

Baptiste Burton: Moi, cet objet me ressemble parce que je suis un peu la clé de l’origine du groupe. Je ne suis pas à l’origine du groupe mais je suis la personne de contact entre tous les membres du groupe. C’est moi qui ai permis de rassembler tout le monde!

Crédit Photo : Sébastien Roberty
Crédit Photo : Frédéric Beth

CM: Tu es la clé! Super merci! Corentin Libioulle: En fait, TOUS ces objets me ressemblent ! Parce qu’on peut me balancer n’importe où, je serai toujours là ! (rires)

Crédit Photo : Frédéric Beth
Crédit Photo : Sébastien Roberty

CM: Un grand merci à tous pour ce que vous nous avez livré! Avant d’aller profiter de cette belle fête, est-ce que vous avez un dernier mot à dire?

Mathieu Hébette : Oui, moi j’en ai un, c’est « MERCI Cinqmille magazine » parce que depuis les Solidarités vous êtes avec nous, vous nous soutenez et ça c’est juste énorme!

Crédit Photo : Sébastien Roberty
Crédit Photo : Frédéric Beth
Crédit Photo : Frédéric Beth
Crédit Photo : Frédéric Beth
Crédit Photo : Frédéric Beth
Crédit Photo : Frédéric Beth
Crédit Photo : Frédéric Beth
Crédit Photo : Frédéric Beth

Commentaires

commentaires