Turbulences, festival international jeune public

Carte blanche du Théâtre de Namur

Une joyeuse déferlante d’univers sonores, visuels et tactiles
11e édition – Namur – du 24.11 au 8.12.2021

Voici donc ce festival sous le signe de la fougue, de l’audace, de l’animation et de la vivacité ! Ce festival aussi qui se veut tout en ouverture et en sensibilité, tout en rencontres et en découvertes. Théâtre et théâtre d’objets ou d’ombres, théâtre clownesque, cirque, danse, musique, philosophie, lecture, installation, ateliers, rencontres, journées pour les familles et les professionnels, exposition (En oiseau par Catherine Pineur et Emile Jadoul) : les formes sont multiples et propices aux émotions, aux émerveillements, aux questionnements et à la richesse du partage entre parents et enfants. Les équipes du Théâtre de Namur, des Abattoirs de Bomel et d’Ekla vous invitent à venir goûter des rires, des moments doux, des moments forts, des moments étonnants. Des moments pour toutes et tous, Turbulences étant dédié tant aux enfants qu’aux ados et aux adultes.

Au programme (entre autres)

De 4 mois à 2 ans, c’est tout un monde sensoriel qui s’ouvre dans Turbulences pour stimuler et subjuguer les tout-petits. Une expérience qui se partage en toute complicité avec les parents.

Ainsi, le spectacle bABYSSES d’Erika Faccini et Aurore Brun crée-t-il à partir d’une installation sonore et textile, un univers vivant et mystérieux : celui des fonds marins et des abysses. Une danseuse invite petits et grands à y plonger et à les savourer en explorant l’espace, en touchant, en écoutant et en interagissant joyeusement avec tout ce qui est à portée de main. Ce sont alors tous les sens qui sont mis à l’honneur. Comme dans le Territoire sonore de Murmures & Chocolats qui berce les oreilles de nos petits spectateurs douillettement installés dans un paysage de laine, de feutre et de coton. Une violoncelliste et une danseuse n’ont plus qu’à s’emparer malicieusement des imaginaires pour les faire voyager délicatement dans la musique et dans l’espace. Quant à la Compagnie des Zerkiens, c’est dans l’installation Sous la table qu’elle nous emmène ! Là où enfants, nous avons tous expérimenté le plaisir de vivre toutes sortes d’aventures, bien calé dans notre refuge.

Territoire Sonore // Cie Murmures & Chocolats

Pour les petits de 4 à 7 ans, Turbulences se « plie en quatre » et navigue délicieusement à travers la danse, la musique, les jeux d’ombres et de lumières.

Des histoires de plis, il en est beaucoup question dans Sous les plis de la Compagnie Félicette Chazerand qui met en jeu un trio fait d’origamis géants, d’un danseur et d’un accordéoniste. Les origamis valsent et offrent leurs facettes à l’ombre et la lumière, le danseur se plie gracieusement en tous sens et l’accordéon accompagne le mouvement de ses plis rouge vif… Ah les jeux de pliage de notre enfance !

Sonia et Alfred. Une petite place où rester du Teatro Gioco Vita en Italie (en version française) prend, quant à lui, le pli de l’amitié et de la solidarité contre l’exclusion et la solitude. Lumineux et émouvant, le conte prend la forme d’un jeu complice entre deux comédiens et un délicat théâtre d’ombres, rempli d’humanité. Ah les belles amitiés et la chaleureuse sensation quand on trouve un nouvel asile !

Sonia et Alfred // Theatro Gioco Vita

Imagination, curiosité et sens en éveil pour les enfants de 6 à 10 ans : Turbulences, c’est une histoire d’histoires !

Une histoire… c’est justement ce que cherche l’artiste de De l’autre côté. En quête d’inspiration, elle peine devant sa toile blanche et se laisse embarquer dans un voyage aux confins de la création. Les pinceaux s’emmêlent, les corps et les couleurs tourbillonnent et le réel se confond avec l’imaginaire. Un spectacle circassien et poétique par la Compagnie La bête à plumes. Dans Sam et les ZwartVogels d’Audrey Dero, Sam qui voudrait inventer une autre histoire pour sa maman malade s’en va lui chercher des ailes. Trois comédiennes-manipulatrices nous racontent son voyage onirique et quand les mots manquent à Sam, ce sont des images qui déboulent sur scène comme ces dessins et cahiers d’école qui s’animent ou ces enveloppes surprises qui virevoltent. On glisse du fil de la tristesse et des blessures à celui de la joie, du courage et de l’espoir. Du côté de l’île grecque d’Ithaque, c’est une toute autre histoire ! Le jeune Télémaque présente aujourd’hui un exposé en classe mais sa tête est ailleurs : c’est qu’il vient de recevoir un journal des dieux et que celui-ci lui parle de son père, le célèbre héros Ulysse. L’esprit rempli de questions, il nous entraîne dans une aventure peuplée de créatures étonnantes sur les traces de son père et de sa propre histoire : L’étrange et incroyable histoire de Télémaque par le Théâtre Agora. Et avant l’histoire, qu’y avait-il ? Avant les dinosaures, avant le Big Bang, avant le temps ? Equipées d’une multitude d’objets, Jasmina Douieb et Lara Hubinont jouent aux démiurges transformistes et revisitent la cosmologie grecque avec humour et poésie dans Kosmos. Pour répondre aux questions fondamentales de nos rejetons… et pour tous ceux et celles qui veulent continuer à fabuler !

De l’autre côté // Cie La Bête à plumes
Etrange histoire de Telemaque // Théâtre Agora

Envie d’un joyeux condensé ? Au cœur d’une turbulence vous fait vivre l’esprit et la diversité du festival en 2H30 à travers quatre courts spectacles et un atelier. Gaspard plonge dans l’univers des marionnettes, des mains et des gestes ; Le caméléon qui se trouvait moche adapte en théâtre d’ombres un récit entre fable animalière et conte de sagesse ; Pandora revisite le mythe de Pandore et de sa fameuse boîte (à ne pas ouvrir mais qui sera bien sûr ouverte) en théâtre d’objets; les artistes de Danser Casa invitent à une battle pleine d’énergie tandis que l’atelier En oiseau propose d’habiter le monde… comme un oiseau.

Pour les « grands », les grands à partir de 10 ans et les grands… adultes, Turbulences s’élance à l’assaut de la vie et du monde et met en avant les forces de la jeunesse.

Dans une décharge d’énergie, électrique et magique, huit jeunes marocains viennent Danser Casa, chacun avec une énergie et un style différents : acrobatie, cirque, popping, locking, parkour, new style house, hip-hop, danse contemporaine… Les chorégraphes Kader Attou et Mourad Merzouki offrent une plongée dans le quotidien passionné et féroce de la jeunesse de Casablanca, le souffle de son désir et son appétit de vie.

Du côté de Promise me du kabinet k, la danse se décline sous le signe de l’audace et du culot. C’est physique et impétueux, ça balance, ça rebondit et ça bascule. Jouée live, la musique met les danseurs enfants et adultes au défi d’abandonner leurs peurs et de se jeter dans l’arène, poussés par leur pulsion de vie. Voici une ode à la curiosité débridée, un hymne aux insoumis et aux téméraires.

Dans une autre veine, une autre pulsation du monde, Who we are utilise la danse, le théâtre et les marionnettes pour retracer le parcours de cinq jeunes artistes originaires d’Afrique subsaharienne et de Palestine. Avec générosité, beauté et sensibilité pour évoquer leur courage, leurs blessures, rêves et espoirs. Un voyage au cœur de l’humanité par la Compagnie Transe-En-Danse. Rita (par Tuning People & BRONKS) a quant à elle une autre manière d’être jeune et téméraire, d’échapper à l’âge, à la solitude et au train-train via son amour de l’opéra. Comme une Alice au pays des merveilles vieillie, elle se perd dans un labyrinthe, cherche son chemin et flirte avec l’imaginaire. C’est étonnant, grave et léger, cru et sensible. C’est jeune et c’est vivant.

still playing but different (research project), joke laureyns & kwint manshoven
Rita // Clara Hermans

Tout le détail de la programmation, des lieux et des horaires sur turbulences.be