Root Mean Square : L’interview « Merci Eloïse ! »

Interview par Charles Christiaens / Photographies par Skit

A l’occasion de la sortie de leur clip « Azur & Saphir », je suis allé à la rencontre de Root Mean Square, pour échanger une petite demi-heure sur leurs projets futurs, sur leur approche artistique et sur leur ressenti musical actuel. C’est donc dans la maison de Sam que j’ai pu rencontrer 3 des 4 membres de Root Mean Square.

(Cinqmille) : Qui de vous 4 écoute le plus de musique ?

(Sam) : J’aurais envie de dire moi, sans prétention. J’écoute pas mal de musique. Je suis beaucoup dans les transports donc je tape quasiment 3 albums par jour pour le moment. Mais après, on en écoute tous les 4 vraiment beaucoup.

(Hugo) : En termes de quantité, je dirais toi (Sam), mais en termes de largeur d’horizon, de styles différents, je dirais Noé.

On n’a pas eu de démarche artistique à ce moment-là ; on a juste pris ce que Sam avait composé seul.

(CM) Comment est né Root Mean Square, quelle a été votre démarche artistique, votre raisonnement à la genèse du projet ?

(Hugo) On a commencé à 2 avec Sam, un peu à l’arrache puisqu’on a été pris pour un concert au Barnabeer sans même avoir jamais joué ensemble. On n’a pas eu de démarche artistique à ce moment-là ; on a juste pris ce que Sam avait composé seul. Et puis ça a été très naturel, Sam composait puis il demandait mon avis, il était toujours ouvert à la modification. On ne s’est jamais mis autour d’une table pour se mettre d’accord sur un univers.

(Sam) Comme je m’occupe des « premiers jets » à chaque fois, la vision artistique, j’y avais déjà beaucoup réfléchi et puis tous les autres modèlent mes chansons. Clara écrit maintenant toutes les parties chant avec moi, on les arrange ensemble.

« Musicôjardin » – Trema ©Skit

(CM) Si Root Mean square était un super héros, ça serait quel super héros et surtout, pourquoi ?

(Clara) Un truc aquatique !

(Sam) Un truc qui va super vite pour voyager partout, genre … Flash !

(Hugo) Sonic, parce qu’il est bleu ! Mais bon, ce n’est pas un super héros…

(Sam) J’ai trop envie d’être Batman, mais ça n’a rien à voir…

(Clara) Un super héros, je ne sais pas mais en tout cas, depuis le début, on est d’accord sur la couleur de notre musique, on est bleus.

Pour moi, elle représente vraiment la musique que l’on veut donner.

(CM) Azur & Saphir vient de sortir, pourquoi, selon-vous, faut-il écouter ce morceau ?

(Sam) Il faut l’écouter parce qu’Azur & Saphir est le titre de notre EP. Pour moi, elle représente vraiment la musique que l’on veut donner. Il y a ce contraste qu’on retrouve déjà dans le titre ; Azur & Saphir, ce sont deux bleus un peu opposés. Il y cette intro « Ambient » et cette fin de pont toute calme, intime et puis un refrain avec un accord majeur qui sort un peu de nulle part, les pêches sur les fins de refrain. En somme des moments puissants qui cachent des passages plus folks, plus doux. Cette chanson représente bien l’EP qui va sortir, on en est vraiment très fiers en tout cas.

(Clara) Moi je rajouterais juste que par rapport à la première (cfr. I can’t fall asleep, premier single sorti par le groupe), c’est que je trouve que cette chanson est plus lumineuse. Il y a un aspect presque plus entrainant. La première était plus sombre, Azur & Saphir est plus ouverte, lumineuse, c’est vraiment le terme qui me vient quand je pense à ce morceau.

« Musicôjardin » – Trema ©Skit
« Musicôjardin » – Trema ©Skit

(CM) J’ai trouvé ce morceau plus « rock » que « I can’t fall asleep ». Est-ce que c’était volontaire ?

(Clara) Moi je la trouve plus pop.

(Sam) De base, il n’y avait pas de batterie parce qu’on l’a composée quand on jouait à 3 et elle sonnait beaucoup plus « ballade ». Et puis, on a ajouté la batterie, et ça amené une toute autre perspective. J’ai aussi rajouté une ligne de basse et d’un coup ça a boosté la chanson. Depuis, on l’a toujours jouée plus rock en live, Noé était arrivé même si on a voulu ce contraste présent dans la chanson.

(Hugo) Par rapport aux autres chansons, elle fait partie de celles que tu as composées au moment où je te foutais des coups de pied au cul pour faire des chansons qui pétaient un peu plus. Inconsciemment peut-être que ça a joué aussi.

« Musicôjardin » – Trema ©Skit

(CM) Qui est l’artiste ou le groupe dont vous voudriez faire la première partie ?

(Sam) Ben Howard. C’est ma plus grande influence, musicalement ou pour les paroles. C’est un gars qui a totalement changé ma vision de la musique. J’ai même changé de style depuis que je l’écoute, je me rapproche de ce que lui fait. C’est un fantasme énorme de me dire un jour que je peux jouer avant lui sur scène. C’est un rêve. Et même pas forcément jouer avec lui mais si un jour j’apprends qu’il a écouté une de mes chansons, je mourrais sur place.

(CM) Les autres, vous vous retrouvez dans ça aussi ?

(Hugo) Je me retrouve pas mal dans ce qu’il dit mais personnellement, ce n’est pas mon plus grand rêve. Ce n’est pas aussi grandiose et sans doute pas inaccessible mais moi je suis un grand fan de Puggy, c’est un groupe dont je suis tombé amoureux très jeune. Et puis un autre groupe complètement what the fuck, qui n’a rien à faire là mais dont je kifferais bien faire la première partie, ce sont les Guns N Roses.

(Clara) Je suis trop fan de Pomme. Elle me touche énormément et je m’en inspire beaucoup même dans ma manière de chanter. Si je pouvais juste devenir sa pote, ça serait vraiment génial…

« Musicôjardin » – Trema ©Skit
« Musicôjardin » – Trema ©Skit

A 4, on a encore beaucoup de choses à dire, on ne ressent pas le besoin de changer de direction pour le moment.

(CM) Comment vous voyez Root Mean Square évoluer ?

(Clara) C’est vrai que finalement, ça fait très peu de temps que l’on joue dans notre combinaison « finale », avec Noé. Donc ça va encore beaucoup évoluer, c’est sûr. Mais avant d’évoluer, on va d’abord finaliser ce qu’on a en tête, atteindre nos objectifs avant de vraiment bifurquer vers un style différent.

(Hugo) Je pense aussi que l’arrivée de Noé (batteur) dans le groupe a ouvert pas mal de perspectives, d’horizons. Sans batterie, on serait sans doute tourné en rond, restés dans des univers fort semblables, fort calmes.

(Sam) Là on arrive, comme le dit Clara à une combinaison qui nous convient, dans laquelle on est confortables. A 4, on a encore beaucoup de choses à dire, on ne ressent pas le besoin de changer de direction pour le moment.

(CM) Quelle est la question, en tant que groupe que vous auriez aimé qu’on vous pose ?

(Hugo) Qui est la personne que l’on devrait remercier, sans qui on n’en serait probablement pas là actuellement ?

« Musicôjardin » – Trema ©Skit
« Musicôjardin » – Trema ©Skit

(CM) Qui est la personne que vous devriez remercier, sans qui vous n’en seriez probablement pas là actuellement ?

(Hugo et Clara) Eloïse Delfosse !

(Sam) On t’aime Elo !

(CM) Quel est son rôle dans Root Mean Square ?

(Hugo) C’est un rôle qui n’a pas de nom parce qu’elle ne veut pas qu’on lui donne un nom.

(Clara) C’est assez informel comme rôle.

(Hugo) Elle nous aide super fort, que ça soit pour des coachings d’interview, elle nous fait des dossiers de presse de malade, elle s’occupe de tout le volet relation presse, elle nous ouvre des portes, elle est aussi balèze musicalement, elle nous aide aussi pour la comm (ses études).

(Sam) Elle nous structure.

(Clara) Avant qu’elle ne soit là, on essayait de le faire nous-mêmes mais il faut avouer qu’on ne touchait rien. Maintenant qu’elle est avec nous, tout est beaucoup plus simple.

(Hugo) Si je dois résumer en un mot son apport au projet, je dirais « professionnalisme ».

« Musicôjardin » – Trema ©Skit

(CM) Petit moment promo. A vous !

(Sam) on a un EP qui sort à la fin de l’année, la date n’est pas encore précisément établie, dès que je l’ai, je te la transmets. Il s’appelle Azur & Saphir. On organisera aussi une grosse soirée release pour promouvoir cet EP.

(Clara) Dans l’EP, il y aura 7 titres, il porte le nom de notre dernier single.

(Hugo) Il est presque aussi long que l’album de Damso !

Retrouvez toutes les infos de Root Mean Square sur Facebook, sur leur chaine Youtube et Spotify