Déclencheur : un projet collectif aux ambitions de qualité

Interview par Émilie Malburny

C’est à L’Arsène Café, QG des Cafés Déclencheur, que nous avons eu le plaisir de rencontrer Patrick Lefèbvre, l’un des coordinateurs du projet Déclencheur.

À l’évocation du nom du projet, nous pensons à la photographie argentique. Déclencheur n’est pas un collectif, mais un regroupement des photographes namurois au sens très large. Si vous avez un attachement particulier à Namur et que vous êtes photographe, vous pouvez rejoindre le projet. « Si votre cœur est à Namur, pour nous, vous êtes Namurois. »

« La diversité et l’ouverture donnent l’intérêt à notre projet et notre démarche. Déclencheur est un tremplin, un soutien, une vitrine, voire un relais. Ce qui nous intéresse, c’est l’échange, le partage. »

Présenter et décrire les membres de ce projet un à un est impossible, mais il rassemble une septantaine de photographes aux horizons et aux parcours différents. « Dans un collectif, il y a une même vision, une même signature, une même façon de travailler, c’est pourquoi nous préférons parler de projet », nous confie Patrick. « La diversité et l’ouverture donnent l’intérêt à notre projet et notre démarche. Déclencheur est un tremplin, un soutien, une vitrine, voire un relais. Ce qui nous intéresse, c’est l’échange, le partage. »

Crédit Photo : Patrick Lefèvbre

Déclencheur se veut fédérateur et se donne pour mission de mettre en avant toutes les visions et toutes les techniques photographiques. La naissance de celui-ci en novembre 2017 a été provoquée à l’initiative du Comptoir des Ressources Créatives de Namur qui a contacté l’ensemble des personnes qu’ils avaient identifiées comme pratiquant la photographie dans le Namurois et les a réunis au Hang’Art à Saint-Servais en leur demandant ce qu’il manquait à la mise en avant et à la professionnalisation de leur activité.

Les quinze premiers membres avec le concours de Smart ont listé leurs besoins. En tout premier, est ressortie la nécessité de trouver des lieux d’exposition temporaires dans l’attente d’un lieu permanent dédié à la photographie à Namur, mais aussi la participation aux manifestations existantes, mais aussi l’organisation de rencontre régulières.

Crédit Photo : Frédéric Salomez

Un noyau de quatre personnes s’est rapidement constitué en association de fait pour chapeauter le projet : Claire Allard, Gaëlle George, Charles Lemaire et Patrick Lefèbvre .

Nous fonctionnons comme une auberge espagnole où chacun apporte sa contribution au projet.

« Nous restons assez libres par rapport à la composition du staff selon les projets. Celui-ci agit pour la mise en place d’initiatives communes, dans la mesure des moyens disponibles et en soutien à des initiatives individuelles. Il laisse autant que possible la responsabilité de la conduite de chaque action à son initiateur. Nous fonctionnons comme une auberge espagnole où chacun apporte sa contribution au projet. Nous n’avons pas de cotisation, chaque projet doit s’autofinancer. »

Crédit Photo : Patrick Lefèvbre

Depuis sa création, le projet a réalisé quatre expositions collectives dont la première a eut lieu chez VOLATIL (E) (l’ancienne crèche des P’tits Pouyons) sous l’impulsion du CRC, et six expositions individuelles en 2019 tout en gardant en tête leur grand projet qu’est ce lieu d’exposition permanente à Namur. « Notre deuxième exposition au Hang’Art, qui est en quelque sorte notre couveuse, où le thème était « Les photographes photographies d’autres photographes » s’est exportée et étoffée à L’Arsène, l’idée étant de mettre en avant à chaque fois deux photographes. »

À l’occasion de la Journée internationale des Droits des Femmes, Déclencheur a été accueilli dans un bâtiment de la Région wallonne, rue de Bruxelles, pour donner la parole aux femmes photographes de Déclencheur, notamment Claire Allard et Gaëlle George. À cette occasion, elles ont pu parler de leur travail et de leurs univers.

« Notre autre initiative régulière est le Café Déclencheur qui se tient, ici, à L’Arsène, le premier dimanche de chaque mois, de 16 à 19 heures, et qui est une rencontre entre photographes à laquelle nous les invitons à emporter quelques photographies tirées ou imprimées pour les soumettre aux autres regards et autour desquelles ils peuvent échanger en termes de ressentis, les aspects techniques n’étant que des outils. En complément ou à défaut du travail personnel, nous les invitons également à amener et présenter un livre de photographie qu’ils recommandent. C’est aussi l’occasion de faire le point sur les dernières actions menées et d’en initier d’autres. »

Leur prochain projet d’exposition sera probablement centré autour de l’autoportrait : « Il doit encore se peaufiner, mais nous nous dirigeons vers ce thème. Par ailleurs, nous sommes continuellement à la recherche de nouveaux endroits d’exposition temporaire. »

Crédit Photo : Patrick Lefèvbre

Les membres du projet ont malheureusement dû annuler leur dernier évènement, Chambres avec vue, en raison de la situation sanitaire de ces derniers mois. À cette occasion, ils se positionnaient comme relais entre le Hang’Art, les photographes du projet et l’Institut Félicien Rops qui exposait le travail de ses élèves. Malheureusement, la prochaine édition ne se fera probablement que dans deux ans.

Crédit Photo : Patrick Lefèvbre

« Notre page Facebook se fait le relais de la photographie, bien évidemment au niveau namurois, mais également en Wallonie et à Bruxelles. Nous sommes ouverts à toutes propositions d’expositions en Belgique, ailleurs également ! »

Pour vous tenir informer des initiatives de Déclencheur, rendez-vous sur leur page Facebook 

Pour toute demande d’information ou pour vous inscrire à leur newsletter :
projetdeclencheur@gmail.com