L’interview « tac au tuc » de Vincent Pagé

Une Chronique de Lorraine Montellier

Le 15 décembre au Théâtre Jardin Passion, c’était standing ovation pour la dernière du nouveau spectacle de Vincent Pagé, Un Pagé dans la mare. Le facteur préféré des Namurois y a tenu avec panache pas moins de 16 représentations, toutes sold out ! Si vous n’avez pas eu l’occasion d’y assister, rassurez-vous, sa tournée ne fait que commencer.

Ce seul en scène, co-écrit avec Xavier Diskeuve et mis en scène par Christophe Challe, deux autres Namurois, est émaillé d’anecdotes disséquant notre quotidien. Une succession de tableaux de super héros ordinaires : le résistant de l’apéro qui fait face à la pression sociale le temps d’une tournée minérale, le parent sacrifié sur l’autel d’un concert de Chantal Goya ou encore le survivant de l’enfer du contrôle technique. Mais le registre peut aussi être caustique quand Vincent Pagé interprète magnifiquement Jean René et Gilbert se taillant une bonne conscience à propos du SDF du coin. L’artiste fait mouche et nous touche ! Le tout est soutenu par une bande son au top, balancée depuis la régie de Harry Charlier. Bref, Cinqmille joue au docteur pour vous prescrire ce remède idéal contre toute forme de morosité ou coup de mou de fin d’année.

La rumeur dit que, pour Vincent Pagé, raconter ses aventures du quotidien avec force détails, c’est tout un art. Voire qu’il est parfois difficile de l’arrêter. Alors on lui a filé un rencard au bar du Théâtre Jardin Passion et on s’est amusé à lui imposer une contrainte : un seul mot pour toute réponse. Courte phrase tolérée ! C’est parti…

Lorraine Montellier : Vincent, tu viens de sortir de scène. Ton état d’esprit ?
Vincent Pagé : Nickel

LM : Ce spectacle, il est quoi « en plus » par rapport aux précédents ?
VP : Fort

LM : Dernière chose avant de rentrer en scène ?
VP : Une valda !

LM : Et juste après en être sorti ?
VP : Je saute et je crie « yes ! »

LM : Le téléphone d’un spectateur sonne en pleine représentation. Tu fais quoi ?
VP : Lui file mon numéro.

LM : « Et dieu créa la femme ». Toi, t’aurais créé quoi ?
VP : MA femme (Quel romantique ce Vincent !)

LM : En interview, tu dis souvent que tu aimes les gens. Tu conseillerais quoi pour que les gens s’aiment encore plus ?
VP : De l’écoute.

LM : Xavier Diskeuve en un mot ?
VP : Confiance.

LM : Christophe Challe ?
VP : Respect.

LM : Harry Charlier ?
VP : Pas mieux.

LM : Juron favori.
VP : Ça me casse les couilles.

LM : Anderlecht ou standard ?
VP : T’oses poser la question ??! Standard !!!

LM : Tu pourrais arrêter d’être facteur ?
VP : Non.

LM : Ton canard, tu l’aimes comment ?
VP : A la pêche.

LM : Premier choc théâtral ?
VP : Joseph Collard.

LM : Tu préférerais un grand rôle au théâtre ou au cinéma ?
VP : Théâtre.

LM : Un grand rôle du répertoire classique que tu aimerais interpréter ?
VP : Cyrano.

LM : La pièce que tu aurais aimé écrire ?
VP : Prochain spectacle.

LM : Ton film culte ?
VP : La Vita è bella.

LM : Drogue favorite ?
VP : Bière.

LM : Citation favorite ?
VP : Une de perdue… une de perdue.

LM : Ta pire frustration ?
VP : Ne pas pouvoir jouer là on je sais que je pourrais cartonner.

LM : Tu te vois où à 76 ans ?
VP : Je vis au jour le jour.

LM : T’es plutôt Tarzan ou Rocco ? (Oui celle-là, faut voir le spectacle pour la comprendre… !)
VP : Soyons humble… Tarzan.

LM : Citation à la con qui te fait rire ?
VP : J’ai la langue comme un Tuc.

LM : La question que t’en as marre qu’on te pose ?
VP : Avec toutes ces représentations, vous êtes riche alors maintenant ? (Et sinon, tu l’es ou pas ?)

LM : La question que tu voudrais qu’on te pose ?
VP : Vous voulez venir jouer chez nous ?

LM : On peut te souhaiter quoi pour la suite ?
VP : Que le spectacle cartonne.

LM : Tu vas faire quoi après cette interview ?
VP : Prendre une bière.
LM : Prends en deux !

Si vous l’avez raté au Théâtre Jardin Passion, c’est très grave mais pas irréparable…

Vous pouvez encore le voir notamment les 9, 10 et 11 janvier à Gelbressée. Mais ne traînez pas. Les places partent comme des petits pains …
Infos et réservations : 0472 44 14 30

Suivez son actu en ligne et toutes les prochaines dates de représentations !