Les 24h d’images…confinées

Le weekend passé s’est déroulé la 5 éme édition des 24h d’images. Mais cette année, 24h de challenge en confinement !

Flavien Sans R

Initiées par le Hang’Art en 2016, les 24h d’images réunissent chaque année une quinzaine d’artistes travaillant l’image sous toutes ses formes : peinture, photographie, illustration, graphisme, sérigraphie…

Le concept ? Thème, couleurs, format sont imposés au lancement de l’événement ! « Top Chrono ! » Les artistes disposent de 24h pour relever le défi et créer un minimum de 4 images !

Les œuvres réalisées durant ces 24h sont habituellement exposées lors d’une exposition publique préparée ensemble à la fin du compte à rebours. Mais cette année, les 24h d’images ont dû changer de forme !

Découvrez le résultat des artistes ci-dessous.

Le thème ? « Il y avait quelque chose dans le noir qu’on n’avait pas vu » – Thomas Gunzig

Le format ? Carré

Les couleurs ?


Envie d’en savoir plus… La team organisatrice a demandé aux participants de vous faire part de leurs impressions suite à cette édition un peu particulière !

Adrien

Le pire ennemi de la quarantaine pour un artiste, c’est la procrastination. Enfin, c’est son pire ennemi tout le temps, mais vous avez compris !

C’est pour ça que je suis des cours de BD à l’Académie des Beaux Arts de Namur ou que j’ai rejoins le collectif Illumine, pour avoir un cadre de travail. La meilleure motivation pour moi, c’est le challenge et l’ambiance d’équipe, et c’est pour cette raison que j’ai tout naturellement rejoins les 24h images ! J’allais enfin un peu sortir mon nez de mon PC et me remettre à créer, surtout en ces temps de confinement.

J’étais surexcité, et je n’ai vraiment pas été déçu ! 

C’est toujours incroyable de voir à quel point un thème à la fois vague et précis, couplé à des contraintes de couleurs, pouvait donner vie à des œuvres toutes plus différentes les unes que les autres ! Je restais scotché à mon GSM attendant avec impatience que quelqu’un poste ses avancements sur la discussion de groupe, et voir où chacun et chacune se dirigeait vis-à-vis de ses propres créations ; je crois que c’est une des choses que j’aime le plus dans ce genre de challenge.

La bonne ambiance du groupe et le soutien les uns envers les autres ont rendu cette expérience vraiment enrichissante tant au niveau créatif qu’au niveau humain, et pour ma part, je me suis couché serein et fier d’avoir ENFIN pu réaliser et finir quelque chose dont j’étais satisfait et fier. 
Je tiens vraiment à remercier les organisateurs et les participants de cette évènement « Corona-Edition » et j’espère y reparticiper très vite !  

Adrien Journel

Manu

Si j’ai aimé participer aux 24h image? Bien sûr que oui!!! Voilà comment ça s’est passé:

J’avais du mal à me lever car la veille avait été rude, tout a commencé très vite: thème, couleurs, vidéo-conférence et tout le bazar! Je me suis dit ouille ouille je vais jamais tenir! Puis en dessinant, en prenant le temps de réfléchir à mes petits dessins, de coller au code couleur et en me mettant dans le bain, ça a fini par venir tout seul.

Les 24h image ça a été l’occasion de dessiner différemment, d’essayer des techniques que je fais pas d’habitude, il y a aussi le côté défi qui est chouette. Vivement la prochaine édition déconfinée !!!

Emmanuel Delsaut

Pierrick

Je n’ai pas hésité quand j’ai vu passer l’info sur Facebook pour s’inscrire ! Je connaissais déjà le travail d’une artiste participante, et j’ai adoré découvrir et rencontrer les autres participants et les organisateurs en mode confiné grâce groupe de discussion mis en place pour l’occasion ! C’est comme si on était ensemble malgré la distance ! On était tous à fond dans le challenge, animés par le même thème. Voir les créations de chacun évoluer heure par heure, partager tout ça, je trouve que c’est la force de l’art. Merci beaucoup aux organisateurs de m’avoir fait vivre ma première participation à cet événement et vivement reparticiper en mode « physique » !

Pierrick Purnode

Stéphanie

Première participation aux 24h d’images pour moi… Peut-être que le mode confiné m’a aidé à me lancer ? Bidouiller des trucs dans mon coin sans m’exposer de trop m’a sans doute rassurée. N’empêche, c’est avec trac que j’ai allumé mon ordi samedi matin pour participer à l’aventure. Qui serait là ? A quelle sauce allais-je être mangée ? Serais-je à la hauteur ?

Plus de peur que de mal au final ! Bienveillance, ambiance décontractée, petits mots d’encouragement tout du long… tout était fait pour accompagner l’accouchement des images dans la joie et la bonne humeur ! Mon souhait pour la suite : rencontrer l’équipe et les participants-artistes en vrai et leur serrer la pince !

Stéphanie Joris

François

J’avais déjà participé deux fois à l’événement, sur place à Namur, en 2017 et 2018. Sur cette deuxième participation, j’ai trouvé la technique que j’utilise actuellement pour mon prochain  « les Bonhommes de pluie »…

Je suis d’abord parti sur de fausses pistes … Puis j’ai mis à contribution mes petits assistants personnels (« 24h à la maison » oblige!!) Puis une idée simple…  mais qui ne me semblait pas géniale…et puis une autre qui s’enchaine et qui ne l’est pas forcément plus…et une troisième…qui mérite un essai couleur ordi même si au final j’opte pour l’aquarelle… Mais dans le stress du temps qui file, à un moment faut se lancer si on veut finir à temps. Sur la dernière des quatre illustrations (celle où à 2h du matin j’ai royalement foiré l’encrage de l’oiseau!!) j’ai glissé les deux héros  de mon futur album « Les bonhommes de pluies »…

Une fois de plus ce fut un très chouette moment, même s’il manquait l’ambiance, voir toutes les différentes techniques des autres participants, ainsi que les petits jeux et le barbecue organisés par les joyeux drilles du Hang’Art…
Au moins, à 2h du matin je ne me suis pas gelé sur ma planche à dessin, et je n’ai pas dormi à même  le sol dans mon petit duvet…  Mais bon, c’est quand même moins fun !!!!!Un grand merci aux 4 fous du « chalet ardennais », bravo à tous les participants, et peut être à une prochaine « en live »… et avec mon duvet.

François Duprat

Pour découvrir plus en profondeur le travail des artistes :

Muriel Grauls
Flavien Sans R  (suivez-le aussi sur le site du Studio Hoyo)
Lisa Joseph creativity (suivez la aussi sur Facebook et Instagram)
Pierrick Purnode
Sébastien Roberty
Adrien Journel / La Boite à Pixel : Facebook et Instagram
Oz et la gribouille : Facebook et Instagram
François Duprat
Sophie De Patoul / Alice is asleep
Philippe Decressac 
Agnès Marlier
Emmanuel Delsaut
Stéphanie Joris
Marie Clesse
Gilda Fêlée : Facebook et Instagram

Commentaires

commentaires