L’envol du « Paon du jour »
*Plats végans et galerie d’art*

Interview et photos : Elaine Dufrasne

Cinqmille : Salut Paon du jour ! Qui se cache derrière ce nom mystérieux ? Peux-tu nous parler de toi ?

Julie : Je m’appelle Julie et je tiens la boutique/restaurant « Paon du Jour » ! Avant ça j’ai fait des études d’éducation spécialisée et puis j’ai eu plusieurs emplois avant d’ouvrir mon entreprise. J’ai eu plusieurs vies ! *rire* Mais cela ne correspondait jamais à mes valeurs et j’ai fait un burn-out. Cela étant, cela m’a apporté de chouettes rencontres et des capacités qui m’aident aujourd’hui (comme la gestion, le contact client…), mais c’était vraiment à mille lieux de ce qui me correspond. J’étais brisée émotionnellement et physiquement alors je suis partie en me disant que je ne travaillerais plus jamais pour quelqu’un de ma vie ! Ce qui m’importe maintenant, c’est de me dire que j’aurai apporté ma petite contribution pour la planète et que je fais de mon mieux.

CM : Pourquoi avoir choisi de t’installer dans notre jolie ville de Namur ?

J : Namur c’est ma ville de cœur ! J’ai grandi à Namur, je suis Jamboise. J’ai toujours participé aux festivités namuroises. Ce que j’aime aussi à Namur c’est que de la ville, on a accès rapidement à des zones de campagnes et de verdure. C’est une des plus belles villes de Wallonie !

CM : Quel est le concept de ta boutique ?

J : Mon concept tourne autour de l’écologie, du culturel, du végétarisme, du véganisme, de l’inclusion et d’aller vers le monde de demain. J’adore tout ce qui touche au culturel et j’ai toujours rêvé d’ouvrir un grand espace dédié à cet univers en y intégrant le milieu social. Ce n’était pas possible financièrement d’entreprendre un tel projet alors j’ai adapté l’idée à une plus petite échelle.

Du coup, j’ai combiné restaurant et galerie d’art/ d’exposition. Tous les mois, je change de créateurs. Je ne prends aucune commission sur ce que vendent les artistes, j’aime le concept du « troc », dans le sens où c’est un bon échange : on se ramène mutuellement des clients. Je ne prendrais jamais d’argent sur les articles que je ne produit pas. Aussi, j’offre 10% aux artistes dans mon restaurant durant le mois où ils exposent.

Mes mots clés? Revenir à l’essentiel. Tu peux venir manger, boire un verre seul.e (ou pas) sans jugement ; être au calme et te sentir chez toi. C’est un endroit LGBT friendly et accessible aux personnes PMR (par la cour) et aux personnes avec des troubles neuro atypique (par exemple : l’autisme). J’ai pensé aux lumières et à la musique qui agressent parfois les personnes atteintes de ces troubles. Je veux que tout le monde se sente chez lui et en sécurité. Offrir une « safe place » en ville.

Je veux que tout le monde se sente chez lui … Offrir une « safe place » en ville

CM : Le Paon du jour est un papillon assez commun que l’on peut, à cette saison, encore observer. Pourquoi avoir choisi ce nom ? Et qu’est-ce qui fait que, justement, ta boutique n’est pas commune ?

Je suis fan de papillons et le Paon du Jour est mon préféré. D’ailleurs il est tatoué sur mon avant -bras ! L’histoire de ce nom est assez mystérieuse : l’été passé, je travaillais dans les potagers d’une ASBL appelé « les jardins animés » à Wépion. Et là, un paon du jour se cognait contre la serre. J’ai voulu l’aider et le relâcher mais il n’a pas voulu quitter ma main !

Puis en septembre de l’année dernière, j’étais en train d’étudier mes accès à la profession tout en réfléchissant au nom de ma future entreprise, et il y avait deux Paons du Jour qui voltigeaient autour de moi. Ils se sont posés sur mes cours et y sont resté l’après-midi entière. Je me suis dit que c’était un signe ! Parallèlement, pour moi les papillons représentent la liberté et la fragilité. La liberté car c’est un nouveau départ pour moi et la fragilité car je compare ça à la planète : il faut la protéger et en prendre soin dès maintenant.

Mon restaurant n’est pas commun car je crois que je suis un des seul restaurant complètement végétarien/végétalien. Tout ça combiné au culturel avec des soirées/concerts, des rencontres-artistes tous les premiers samedis du mois dans la cour à l’arrière. J’aide les artistes à se faire un réseau et j’essaye d’être 100% transparente sur mes produits. Je porte une grande importance à ce que tous mes produits viennent de producteurs locaux. Et chez moi, l’eau est gratuite. Cela me semble plus que normal !

CM : Des projets pour le futur ?

J : Dans les 10 ans, j’aimerais ouvrir une auberge en auto-suffisance avec de l’HoReCa et terminer ma vie au soleil !

CM : Ton coup de cœur culinaire / artistique ?

Au niveau culinaire, je vous proposerais ma quiche, directement ! Ma quiche et mon moelleux au chocolat fondant végan ! Et au niveau artistique, je dirais Cyril Dion qui a réalisé les films « Animal » et « Demain », entre autres.

CM : Un message à faire passer, un mot que tu aimerais ajouter ?

On peut agir tous ensemble à notre échelle, on n’est pas obligés d’être parfait. Il faut voir le positif dans nos actions, même minimes ! Il ne faut pas s’en vouloir si on se permet des « petits craquages » du style « supermarché », « grande marques », alimentaire… On fait tous de notre mieux et chaque geste compte.

Suivre Paon du jour :
Facebook
Adresse : Rue des carmes 33 – 5000 Namur