Jouons à « Jack a dit » avec Thibaud Petit, auteur namurois d’un 1er roman « Jack » (éd. Murmure des Soirs)

Une interview d’Isabelle Wéry / Photo de Gaëtan Nadin

« On peut survivre de mille et un passés mais on meurt dès qu’on a perdu son seul avenir ».

Thibeaud Petit

Cinqmille : Jack a dit : « Qui es-tu Thibaud Petit ? »

Thibaud Petit : Je suis Namurois d’origine (de Malonne), j’ai 35 ans. De formation, je suis psychologue et thérapeute familial, passionné de musique, des Etats-Unis (en tous cas pour l’histoire du pays et les mythes de l’Ouest), des road trips et des grands espaces qui y sont liés).

Crédit Photo : Gaëtan Nadin

CM : Ton premier livre « Jack » vient de sortir en librairie, aux éditions Murmure des Soirs. Où est-il disponible ?

TP : Ici, à Namur, vous pouvez le trouver chez Point-Virgule, Papyrus, Le Furet du Nord et (uniquement en commande) chez Club. Il est également disponible à la FNAC et dans d’autres villes comme Bruxelles, Liège ou sur le site de l’édition Murmure des Soirs évidemment ! Et même en France, dans les magasins Leclerc !

CM : Qu’éprouves-tu à voir ton 1er roman sur les rayonnages des librairies ?

TP : C’estun projet, un travail de 4 ans qui se concrétise. Du coup, j’éprouve beaucoup de fierté. Maintenant, il ne m’appartient plus, il peut voyager chez les gens, il peut se mettre à l’épreuve des avis des lecteurs, il existe par lui-même.

CM : Pour toi, c’est la fin d’un voyage ou, au contraire, le début d’une nouvelle vie ?

TP : C’est le début d’un autre voyage, une forme de continuité tout en me permettant de passer à autre chose, d’imaginer d’autres projets. J’avance à côté de lui et Jack continue sa route.

Crédit Photo : Gaëtan Nadin

CM : Comment a démarré l’aventure de Jack ?

TP : J’ai toujours écrit dans des carnets mais il y a 6 ans, suite à un road trip aux Etats-Unis, m’est venue l’envie d’écrire une histoire qui se passerait dans une petite ville américaine, mais cette histoire-là, je ne l’ai pas continuée. Après quelques mois, je l’ai reprise en l’intégrant dans une autre histoire. Et là, elle a pris tout son sens. Petit à petit, le personnage de Jack est arrivé dans ce nouveau récit.

Crédit Photo : Gaëtan Nadin

CM : Sans dévoiler la trame de ton livre, penses-tu que Jack et toi avez des points communs ?

TP : Je pense qu’on ne peut pas écrire sans parler inévitablement de soi, d’une manière ou d’une autre.

CM : A ce propos, quelles sont tes sources d’inspiration quand tu écris ? Ton passé, ta vie quotidienne, ta profession de psy ?

TP : C’est surtout mon passé, mais pas uniquement, parce que j’ai une manière d’écrire qui fait que je pars d’un élément que j’aurais pu vivre, que j’ai constaté ou qui m’a touché pour le déployer dans une dimension que je n’ai pas nécessairement vécue. Si c’est une émotion par exemple, je peux la pousser à l’extrême, ce n’est pas pour autant que moi je l’ai vécue à l’extrême.

CM : Quand et comment écris-tu ? As-tu des rituels ?

TP : Pour Jack, il y avait la nécessité d’écouter de la musique pour me plongerdans une émotion qui me permettait d’écrire à ce moment-là. Maintenant je ne sais plus le faire, par contre j’ai cette chance de pouvoir écrire où je veux. Je n’ai pas besoin de beaucoup de temps devant moi non plus. N’importe quel endroit me convient, il me suffit d’avoir mon ordinateur.

CM : Peut-on en déduire que ton second roman est en écriture ?

TP : Oui…mais je garde encore les choses pour moi pour l’instant.

CM : Que représente l’écriture pour toi ?

TP : C’est un moyen de sortir des choses de soi, de les travailler, de se rendre compte de ce qu’on a à l’intérieur de soi. C’est un beau miroir de son propre vécu, de ses émotions, des pièges dans lesquels on est parfois enfermé, des possibilités, des solutions qui se présentent aussi. Quand on relit ce qu’on a écrit, on se rend compte que tout y est déjà.

CM : Si Jack pouvait parler, que dirait-il de toi ?

TP : Il dirait que je l’ai un peu torturé mais que le plus important, c’est la part d’espoir qu’il incarne.

CM : Et si Jack pouvait faire un vœu ?

TP : Pour lui ou pour moi ? (rires) Jack ferait le vœu que l’écriture devienne encore plus présente dans ma vie (et dans la sienne).

Pour en savoir plus, Thibaud Petit Auteur / Murmure de Soirs Editions

Commentaires

commentaires