DES BRUXELLOIS EN RESIDENCE A LA ROCK’SCOOL

Photo Bannière : Skit

Interview : Adrien Burton // Photos : Skit 

On était tombé amoureux de ce petit groupe, et on les a capté lors de leur passage à Namur dans le cadre de l’accompagnement Nationale 5.

CM : Comment vous définiriez votre musique en 30 secondes ?

Toitoine : Le style principal c’est l’électro-pop, mais on essaie d’élargir le plus possible ! On a pas mal de chansons qui vont vers l’indé-folk, une qui commence clairement classique… Notre style, c’est justement de ne pas rester dans un seul style !

Coline : On peut dire que ça varie de l’indé-folk à l’électro-pop, et entre tout ça il y a plein de choses !

Crédit Photo : Skit

CM : Votre processus de création, c’est quoi ? Vous utilisez des systèmes de sampling. Créez-vous vos instrumentations du début à la fin? Vous faites tout vous-même ?

T : Coline s’occupe des voix, de la guitare, du ukulélé, parfois de la basse. Moi plutôt les arrangements, le piano, avec les pads, les controlers…

CM : En live, vous travaillez comment ? Avec des pré-enregistrements, des systèmes de looping ?

T : Il y a une partie de bandes enregistrées, et on joue les instruments plus organiques en live.

Stéphane (Coach Nationale 5) : c’est vraiment l’objectif de ce coaching « Aide à la répétition »: que l’organique prenne le pouvoir sur les bandes enregistrées, garder le côté vivant ! C’est un travail d’arrangement, mais aussi de prise de conscience. Ils doivent comprendre que ce qu’ils présentent sur scène en live est plus important que le reste. Et rien que ça permet de jouer différemment.

CM : Vous chantez tous les deux ?

C : Un jour peut-être, Antoine chantera, mais pour l’instant, il est à ses débuts ! J’essaie de lui donner quelques cours, ça va venir !

Crédit Photo : Skit
Crédit Photo : Skit
Crédit Photo : Skit

Pour suivre Coline & Toitoine et connaitre leurs prochaines dates